Vaccination et Chimiothérapie

Actualité

Du fait de l'immunodépression induite, les patients sous chimiothérapie présentent un risque augmenté d'infections sévères. L'immunodépression est également la cause d'une réponse à la vaccination sous-optimale voire d'une absence de réponse.

Chez les patients présentant une tumeur solide ou hémopathie maligne, traités par chimiothérapie les recommandations vaccinales comprennent :

  • Les vaccins du calendrier vaccinal et dose de rappel après l'arrêt de la chimiothérapie
  • Le vaccin contre la grippe
  • Le vaccin contre les infections invasives à pneumocoque

Les vaccins vivants sont contre indiqués en cours de chimiothérapie et au moins 6 mois après l'arrêt du traitement.

 

Retrouvez les recommandations détaillées dans la fiche ci-dessous :