Présentation de l'OMéDIT Auvergne-Rhône-Alpes

Article

Les OMéDITs (Observatoires du Médicament, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques) sont des structures régionales d'appui et de vigilance, d'évaluation, d'information et d'expertise scientifique constituées auprès des ARS de chaque région. Ils ont été créés lors du décret du 24 août 2005.

La nouvelle équipe OMéDIT Auvergne-Rhône-Alpes est formée depuis novembre 2017.

 

L’OMéDIT Auvergne-Rhône-Alpes, structure d’appui placée auprès de l’ARS, est fortement engagée dans l’accompagnement et la mise en œuvre des démarches de qualité, de sécurité et d’efficience médico-économique liées aux médicaments et aux dispositifs médicaux, auprès des patients et des professionnels de santé.

L’OMéDIT vient en appui des établissements de soins, des établissements médico-sociaux et des professionnels de santé libéraux sur le bon usage du médicament et les dispositifs médicaux. Cette structure intervient aussi en appui auprès de l’ARS pour l’élaboration et le suivi du CAQES* et participe au réseau des vigilances (RREVA). Enfin, l’OMéDIT peut apporter une expertise médico-économique.    

Concrètement, l’OMéDIT a un rôle de :

  • participation à l’élaboration et à l’évaluation des CAQES,
  • transmission d’informations  (produits de la liste en sus) aux établissements de santé,
  • construction d‘outils (fiche sur le bon usage du médicament),
  • rédaction de référentiels (en collaboration avec le réseau de cancérologie par exemple),
  • aide au suivi des dépenses des établissements (par des alertes éventuelles),
  • elle répond aux questions relatives au bon usage du médicament, modalités et  prises en charge du médicament, sur les questions de sécurité du circuit du médicament, des biosimilaires,
  • elle organise et favorise la réalisation de formations pratiques (conciliation médicamenteuse, par exemple).  

Lors de la première vague de la crise COVID, l’intervention conjointe de plusieurs facteurs a entrainé de fortes tensions en médicaments ayant pour origines :

Des pénuries chroniques d’approvisionnements en médicaments,
Le contingentement des livraisons de commandes de la part des laboratoires pharmaceutiques,
L’utilisation massive de curares et d’hypnotiques dans le cadre de la prise en charge des patients COVID-19 en réanimation,
L’armement de lits supplémentaires,
Le sur stockage dans certains établissements.

A partir de mi-mars 2020, 5 molécules ont été identifiées en tension d’approvisionnement de priorité nationale 1 : midazolam et propofol (hypnotiques), atracurium, cisatracurium et rocuronium (curares). Dans le contexte d’état d’urgence sanitaire déclaré début avril, une régulation des stocks de ces médicaments par l’Etat a été mise en place avec un approvisionnement sous la forme de dotations hebdomadaires proposées par l’ANSM et ajustées au niveau régional, système qui est resté actif jusqu’à fin juillet.

Au cours du dernier trimestre 2020, l’OMEDIT ARA a été également en appui de l’ARS sur la vaccination antigrippale au niveau des établissements sanitaires et médico sociaux.

 

L’action de l’OMEDIT ARA s’est déployé sur plusieurs axes.

La participation à la mise en place du nouveau système d’approvisionnement en médicaments :

  • En constituant une cellule tension médicaments au sein du groupe réanimation de l’ARS,
  • Par la réalisation dans un premier temps d’une enquête flash auprès des Pharmacie à Usage Intérieur (PUI) sur les stocks de produits utilisés en réanimation puis la participation au déploiement du suivi des stocks en médicaments des établissements via les plateformes maPUI pour les établissements avec services de réanimation puis e-Dispostock élargie aux établissements médico-sociaux avec PUI.

 

La gestion des approvisionnements des médicaments critiques en intervenant sur :

  • Le réajustement des allocations proposées à la région par l’ASNM,
  • L’information des PUI concernant les dotations et les modalités de livraison,
  • La remontée d’information à la cellule de tension nationale des commandes non honorées,
  • Le suivi bihebdomadaire du niveau des stocks des établissements déclarés sur maPui puis e-Dispostock,
  • L’organisation de dépannages inter établissements,
  • L’accompagnement sur la prévention et la surveillance des risques et des erreurs médicamenteuses (ex : livraison de médicaments importés ),
  • La promotion de la bonne gestion des stocks et l’utilisation notamment des spécialités importées et des faibles dosages,
  • L’appui des établissements en cas de questionnements sur l’organisation du système d’approvisionnement.

 

La gestion des difficultés d’approvisionnement en dispositifs médicaux stériles par :

  • Le relais à la cellule de tension nationale des commandes non honorées,
  • L’organisation de dépannages inter établissements.

 

Le suivi de la campagne de vaccination contre la grippe :

  • En sensibilisant  des établissements à la déclaration des stocks en vaccins contre la grippe sur e-Dispostock,
  • En identifiant les besoins complémentaires déclarés par les établissements.

 

La communication avec les établissements et professionnels de santé par :

  • La réalisation d’un suivi téléphonique personnalisé des PUI (25 à 30 établissements appelés quotidiennement), des réunions téléphoniques hebdomadaires avec les pharmaciens des PUI de territoires (d’Avril à Juillet),
  • Le site internet de l’OMéDIT ARA et la mise à disposition d’une information actualisée dans la rubrique Covid-19,
  • Par courriel en diffusant sur la mailing liste des informations (MARS) et suivi personnalisé des PUI.

 

Les difficultés rencontrées ont été essentiellement des problèmes de communication et transmission d’information avec les structures nationales. 

Le travail accompli a permis d’accompagner au mieux les établissements dans la prise en charge médicamenteuse des patients.

Depuis début 2021, l’OMEDIT ARA est également en appui de l’ARS sur la logistique de la vaccination contre la COVID19. Retrouvez les informations sur notre page d'actualité "Logistique Vaccin COVID"